Dernière Pute Avant La Fin Du Monde

Avec un fixer perçant et d’un vision pessimiste de notre monde, un auteur plonge en abîme dans une allégorie glauque une époque où tout fout le camp. Et… BAM à lintérieur ta gueule de bien-pensant.


Vous lisez ce: Dernière pute avant la fin du monde

*

notre note

Voir plus: Comment L Hirondelle Passe L Hiver, Comment L'Hirondelle Passe

CHEF D"ŒUVRE

TRÈS super

BON

BOF. Milieu

BIDE


scénario

Voir plus: Difference Entre Cavalier King Charles Et King Charles Spaniel

CHEF D"ŒUVRE

TRÈS bon

BON

BOF. Medium

BIDE


L"histoire :

Un paire est avant l’ordinateur, ns femme est toute satisfait d’avoir trouvé un week-end accrobranche épais couples. Le mari acquiesce prédécesseur de hurler qu’il en a marre, marre bordel !!! Et cette éclate les gueule aux sa femme pour le mur de salon puis file à les banque, qu’il braque. Alors il aller quérir aux la coke et d’un Ferrari. En appréciant son fraîche bolide, c’est stoppé par les maréchaussée cette quitte en balançant des liasses corruptrices. Puis il fonce sniffer de la coke dedans un avion avec une bimbo qu’il lâche sans parachute après une blague foireuse. Enfin, il part sengager une big partouze…Des boudins féministe (par nécessité, héhé) hurlent ton slogans… Euh comme? ou quoi dire… bénéficie des animales… La plus jolie du groupe avoir besoin subitement jusqu’à se calme un morceaux et déclenche un monologue dans la maison de une aux ses copines. Monologue qui rompre par une question : pourquoi esquive hommes nous haïssent ? Et ns jolie de répondre : « parce qu’ils ont des petites bites » et eux repartent à grincer « p’tite bite! p’tite bite! P’tite bite etc… »

cette qu"on en pense dessus la terrestre BD :

Dernière pute avant la fin du monde est ns œuvre qui pourrait sallonger les bases d’un nouveau anarchisme, ancré dedans le authentique de les connerie aux monde actuel. Y’en a démarche un convecteur racheter lautre dans tous les domaines, les classer sociales et les reste. Ns politique est bon la reine des putes, maïs Marsault n’oublie étape d’éborgner esquive ultra féministes bouffies de haine, l’église (bien sûr), esquive obèses, les « pro armes », les bien-pensants, esquive naïfs et… lui-même, dans une conclusion qui laisse entrevoir la lumière au abencérages d’un cave créatif dans certains cas noir, nous se croirait à lintérieur le vide sidéral sans pour autant étoile, comme si elles oui toutes disparu de son ciel. Tous ? Non, il reste à lintérieur la final partie ns irréductible trace d’humanité chez celui qui voudrait transmettre toute ns haine du la bêtise humaine à lintérieur son œuvre, convoque qu’elle induise une prise ns conscience, tant elle est trash, autant qu’issue d’une analyse fine ns notre monde… ou en tout cas beaucoup plus maigrir qu’elle nai pas parait.