DE QUOI PARLE LES ROMANS DE LA TABLE RONDE

*

Vous lisez ce: De quoi parle les romans de la table ronde

*

*
*

*

Voir plus: Saisonnier Cueillette Des Fruits Job D Été 2019, Espace Candidats Saisonniers

*
*
Gaston paris

parisien Gaston. Études dessus les romans ns la Table Ronde (suite). In: Romania, tome 12 n°48, 1883. Pp. 459-534.

DOI : https://doi.org/10.3406/roma.1883.6277

www.qncjellygamat.net/doc/roma_0035-8029_1883_num_12_48_6277


Voir plus: Credit Agricole Les Lucs Sur Boulogne, Agence Bancaire Les Lucs

ÉTUDES pour LES ROMANS du LA TABLE RONDE.

LANCELOT du LAC

cette

les CONTE du LA CHARRETTE.

I. — ns poème aux Chrétien aux Troyes

avant d"examiner les poème suite Chrétien du Troyes a consacré à un épisode des amours du Lancelot et aux Guenièvre, je dois dire un mot ns ce poème et tâcher ns déterminer la date à laquelle cette a composé ses


i. Dans son book récent d’environ Arnaut Daniel (Halle, Niemeyer, 1883 ; voy. Rom. XII, 430), M. Canello, parmi eux nos études déplorent les mort prématurée, a traité la question des compositions épiques attribuées à ce troubadour. Cest d"accord, en général, avec ce suite j"ai parlez à ce sujet dans mon premier article sur Lancelot ; mais cette interprète autrement que moi les passage de Dante. D"après il Dante a voulu parlant qu"Arnaut, dailleurs ses versi d"amore , jai eu composé des «poesie di metro meno artificioso, d"argomento moral e didattico. » C"est ce que signifierait «prose diabolique romanzi » ! Et quoi seraient ces compositions didactiques qu"aurait connu Dante et qui ne seraient pas en strophes lyriques ? M. Canello ne trouve que le sirventes qu"il a imprimé en tête des poésies d" Ar¬ naut, et qui est, conditions météorologiques en conviendra, un singulier travail didactique ! Notons en passe que M. Canello veut suite Dante ont connu cette sirventes , parce qu"il selection Arnaut parmi das sodomistes ; or les sirventes , dedans l"interprétation aux M. Canello, orient dirigé contraire la sodomie ! il n"en est nexiste pas d"ailleurs, rang l"inter¬ prétation de M. Chabaneau dorient seule vérité ; conférez le conte de la Gageure , Montaiglon et Raynaud, n° XLVIII. Il faut avouer que le savant romaniste que nous regrettons a fait ici complète fausse route. — depuis que ces lignes ont lété écrites, j"ai lu à lintérieur le Giornale storico tous letter atura italiana (I, 1883), p. 312 ss., une compte-rendu de l"ouvrage de Canello par M. R. Renier. L"au¬ teur discute carrément longuement mon opinion und celle du Canello d’environ le passage aux Dante. Il trouve avec raison l"explication de Canello «molto più ingegnosa che vera » ; quant pour mienne, d’elles lui semble se fermer de virtuellement près ns vraie solu¬ tion, maïs sans l"atteindre. Dante a voulu parlant d"après lui «che les lírica d"Ar-naldo ha une carattere particolare, é una lirica che sorpassa je versi e les prose, che ha in grado eminente ns qualità dei versi e drainer prose. » nous peut sélection