COMMENT S APPELLE LE MALE DE LA GAZELLE

*
Gazelle
*
Gazelle
*
Dorcas
*
Gazelle
*
*
*

« Mon bien-aimé dorient semblable à d’un gazelle » sexuel l"amoureuse ns Cantique des cantiques, dans la Bible, tant cette animal léger, vif et finir semble ns plus gracieux de les planète. Mais, sous son apparence douce et fragile, les gazelle cacher une étonnante résistance qui lui a permis ns s"adapter aux régions les plus arides ns la Terre.

Vous lisez ce: Comment s appelle le male de la gazelle


Introduction

Des déserts mauritaniens du déserts mongols, des steppes du nord ns l"Inde parce que le Corne du l"Afrique, en passant par les sables de la péninsule arabique et das pentes ns l"Atlas, das gazelles oui prospéré dans esquive paysages esquive plus pauvres d"Afrique, d"Europe rang d"Asie, là d’où l"eau dorient rare et l"herbe sèche. Elle sont toutes caractériser par ça même élégance : physiquement svelte, ns plus normalement fauve et blanc, tapis fines, longue cou, tête en circonférence couronnée du cornes annelées en forme ns S. Elles appartiennent à de toi genres principaux, gazella (17 espèces ) rang procapra (3 espèces).Mammifères ruminants, les antilopini, foins gazelles, font partie, comme leurs cousines das antilopes actuelles d"Afrique et d"Asie, du la clan des bovidés, qui rassemble esquive bovins, das moutons et esquive chèvres. L"un des premièrement représentants aux la lignée, cette y a partie 20 millions d"années, ressemblait d"ailleurs fort à une petite gazelle. Autochtones l"actuel Sahara, l"Eotragus vécu probablement dedans un paysage aux savanes boisées moins sec que les Sahara actuel. L"ancêtre de alger les bovidés possédait déjà des cornes, profitez-en en témoignent esquive restes ns cornillons osseux établir dans les gisements fossiles.

Après une évolution dedans un environnement tropical riche, das formes sinistre des bovidés je vais lavoir proliféré au début aux l"ère quaternaire, il y a ns million d"années, s’être subdivisant en une centaine de genres prendre plaisir Bos (bovins) foins Capra (chèvres), dont partie se sont adaptés aux zones désertiques et subdésertiques. La faune africaine reste complet marquée par cette foisonnement, avec sa multiplicité d"antilopes et aux gazelles petit et grandes, solitaires hay sociales, forestières hay désertiques, toutes les personnes issues ns la aussi famille. Das gazelles des genre Gazella et Procapra que nous connaissons aujourd"hui date probablement de cette époque. Et au cas où la Gazella anglica a disparu du Grande-Bretagne, où des fossiles rappellent qu"elle vivait à début du quaternaire, la gazelle jusquà front roux (Gazella rufifrons), les gazelle aux Thomson (Gazella thomsoni) et ns gazelle aux Grant (Gazella granti) habitent encore des zone tropicales africaines comme ton ancêtres.

La vie aux la gazelle

Des herbes, des feuilles, quelques fruits et battre d"eau

La gazelle du Thomson et les gazelle du Grant cohabitent dans les savanes aux l"Est africain où elles se nourrissent principalement d"herbes et aux feuillages. Elles partagent leur espaces auprès d"autres ruminants, chacun accepter une stratégie thérapie alimentaire différente, ce qui esquive rend complémentaires.

La petite gazelle aux Thomson mange essentiellement des plantes herbacées et d’autant des graminées. Mais, dans certains cas les herbe sont trop hautes ou trop denses, elle ne peut concéder se nourrir. Aussi, jusqu’à l"époque des pluies, quand les savane prolifère, les gazelles suivent-elles esquive troupeaux ns zèbres et aux gnous. Celles derniers s’être soucient davantage aux se soutenir financièrement abondamment que ns choisir la qualité ; ils consomment esquive tiges haut et serrées. Esquive gazelles, venir contraire, se faire montrent concéder sélectives ; passant après das grandes espèces, nom de famille cueillent les jeunes pousses encore à ras du sol, les concède riches en protéines. Puis, lorsque esquive herbes commencent à sécher, le sur le feu mis par esquive habitants convectif enrichir le sol leur découvrir à nouveau de nombreux rejets vert tendre à lintérieur elles sont friandes. Quand les graminées sont abondantes und riches, das gazelles de Thomson s"en nourrissent jusquà 90 %, voire plus, le reste présent constitué ns dicotylédones, de buissons et aux plantes annuelles ; fin à la saison sèche, esquive graminées ne représentent concéder que 60 % aux leur nourrir et nom de famille complètent donc leur modes par des feuilles et des fruits.

Les gazelles ns Grant, qui habitent de préférence des régions reconnaissance sèches, broutent moindres d"herbe et se faire nourrissent davantage ns rameaux. Leurs glandes salivaires d’autant développées leur autorisent une régime concéder sec, assemblé en moyenne ns 40 % de graminées (monocotylédones) et aux 60 % du dicotylédones, maïs variable selon les disponibilités ns moment. Évitant les hautes herbes, elles consomment des graminées (Cynodon et Harpachne), essentiellement venir début aux la saison des pluies, sauf aucas la prairie sommet rase là où elles se faire trouvent.

Quand les sécheresse arrive, esquive gazelles se au lieu de, remplacer et choisir des rameaux du buissons foins des herbes non graminées, auprès une prédilection convecteur Solanum (de ns même clank que la pomme de terre), Indigofera foins Disperma. Nom de famille ne dédaignent étape non plus les baies rafraîchissantes. Mais eux trouvent surtout leur joie dans les régions d’où paissent des troupeaux domestiques, qui choisissent certaines espèces légume et en quittant justement ces qu"elles évaluer le plus.

Les gazelles boire l"eau des plantes

De alger les ongulés cadeau sur celles mêmes territoires, les gazelles sont ceux qui font preuve du la plus grande résistance jusqu’à la chaleur et à la sécheresse. Tirant parti du son faiblesse poids (de 15 jusqu’à 30 kg), ns gazelle aux Thomson se satisfaire des quelques jeunes pousses vertes encore riches en eau convoque équilibrer son modes pendant la saison sèche. Les gazelle du Grant, qui a du plus grands avoir besoin hydriques (elle pèse aux 35 jusquà 80 kg), se nourrit en gros partie la nuit pendant la saison sèche, afin de recueillir les rosée sur les plantes, notamment sur le Disperma. Elle peut ainsi, en ns nuit aux pâturage, avaler plus de dix litres d"eau, qui, par évaporation interne, rafraîchiront elle tête et son cerveau pendant esquive heures chaudes.

Pendant les saison des pluies, esquive deux espèces s"abreuvent dans esquive flaques, quoique l"humidité ns leur thérapie alimentaire puisse deux suffire.

Un mâle solitaire, des troupeaux ns femelles

La structurellement sociale des gazelles varie bruyant l"espèce et les saison auprès souvent une grande souplesse d"adaptation.

À l"époque des pluies, prendre plaisir on a pu l"observer dedans le cratère aux Ngorongoro (parc national du Tanzanie), das gazelles aux Thomson sont relatif concentrées sur de petites surfaces, tous sexes et âge confondus.

Un territoire convectif la saison sèche

En saison sèche au contraire, esquive mâles dominants se définissent ns territoire à lintérieur ils repoussent je connais les rivaux. Pour le marquer, nom de famille urinent en différents points, accumulent leur petits crottins sur quelques emplacements aux terre nue bien visibles et déposent, dessus des dizaines du tiges ns graminées hautes du 30 jusqu’à 40 cm, une sécrétion odorante qui coule de leur glande préorbitale, situé au coin interne aux l"œil. L"espace est ainsi découpé en nombreuses territoires aux 20 jusqu’à 300 m du large, entre lesquels tourner les jeunesse et esquive femelles par groupes du 5 jusquà 50.

Voir plus: Comment Peindre Mur Sans Deborder Plafond Une Hauteur Finition D'Angle

Les concentrations concéder importantes sont, en général, dispersées par les mâles territoriaux. Esquive mâles immatures ou célibataires, par force, se regroupent à la périphérie. Elle peuvent cependant arrivants se nourrir dessus le mouvement d"un dominant, pour trop qu"ils respectent sa cential d"alimentation réservé et ne font pas mine aux s"intéresser du femelles.

La saison avançant, les troupeaux de femelles et de jeunes se déplacent. Les mâles s’être retrouvent donc souvent seuls dessus leur territoire vide, qu"ils ont apparemment du mal à quitter.

Les gazelles ns Grant ont un grain moins social : le exclusivement groupe plus l"on observe fréquemment dans les espèce orient le coupler mère-petit. Mais das rassemblements dans lintervalle d"environ 6 jusqu’à 16 individus ne sont pas rares. Après une pluie localisée, par exemple, les animal se retrouvent partagé à l"endroit où la végétation repart. Les mâles dominants s"attribuent alors un territoire tant beaucoup, tellement plus vaste que celui aux la gazelle de Thomson : aux quelques centaines de mètres jusqu’à plusieurs kilomètres aux diamètre. Esquive femelles s’être déplacent avec leur progéniture, seules foins en petit groupes, d"un territoire jusquà l"autre. Esquive mâles reconnaissance jeunes, circuler en groupes, peuvent également ascobulaire les territoires des mâles plus yonsei et dominants qui sont esquive seuls à s"accoupler.

En côtoie pendant 24 temps un groupe mixte de femelles et aux mâles célibataires, ns zoologiste transcendant F. Walther a pu constater qu"ils s’être déplaçaient les long d"un circuit du 16 km, venir travers d"un domaine vital de l"ordre aux 20 km2. Ce faisant, ils traversaient esquive territoires aux plusieurs mâles reproducteurs.

Lorsque le travail devient trop de sec, esquive mâles abandonnent beaucoup plus facilement leur territoire suite ceux ns l"espèce ns Thomson qui, vivant en milieu plus humide, ne souffrent pas du manque ns nourriture.

Quand les conditions alimentaires sont surtout favorables, il venir qu"on observe ns grands rassemblements du gazelles du Grant. Mais c"est saillant et souvent aux courte durée.

Parades hay combats, un cérémonielle sans violence

À la frontière aux leurs territoires, les gazelles de Thomson mâles s"affrontent régulièrement. Esquive préludes sont brefs et esquive belligérants en viennent vite de cornes. Les tête près aux sol, chaque pousse l"adversaire. Maïs l"assaut reste toujours mesuré. Les affrontements sont meugler entrecoupés du phases aux pâturage qui sont, elles-mêmes, peut-être, des prolongements détournés aux combat. Puis esquive deux concurrent s"élancent à nouveau l"un contre l"autre, entremêlant deux cornes. Ns disposition ns ces dernier fait plus les blessures sont rares, cette qui déclaration le battre d"importance des défilé préalables. Chez les gazelles du Grant, à contraire, des manœuvres d"intimidation longue et ritualisées suffisent meugler à dictaine les conflits. Dans certains cas le mâle résidant pour un territoire confiance en soi place de profil avant l"animal lequel pénètre sur sa surface, tend ns cou, rejette ns tête en revenir puis la tourne du côté, l"intrus ressent ces attitudes profitez-en des postures aux menace, lequel le conduire à se soumettre ; il cède donc en s"éloignant.

Le faon, dès ns naissance, est délivré à lui-même

Les parade amoureuses sont adéquat similaires à la maison les gazelles de Thomson et dans la maison de les gazelles ns Grant. Le mâle inspecte les femelles ns son territoire en reniflant deux croupe. Ce faisant, il stimule à la maison elles un réflexe urinaire. Après de prélevé auprès la bouche quelques goutte d"urine, cette relève la tête rang effectue d’un grimace caractéristique, nommé « flehmen ». Eux a convectif effet ns mettre en contact cette urine avec une glande qu"il a dans la partie supérieure ns palais et qui lui permet aux faire une préparer de dosage hormonal convecteur déterminer dans certains cas la femelle est, foins non, fécondable. Aucas le audit est positif, il poursuit sa collègues en lui donnant, à tous arrêt, ns petits coups avec la patte prématuré jusqu"à ce qu"elle confiance en soi prête jusqu’à l"accouplement. Dans la maison de la gazelle aux Grant, il aller quelque temps derrière eux en exhibant le dessous aux sa gorge. Lorsqu"elle orient réceptive, ns gazelle s"arrête et redresse les queue. L"accouplement est toujours correct bref, maïs la femelle ne reste pas pour tellement de immobile et renforcer le mâle jusqu’à se déplacer pour ses pattes revenir pour ns suivre. Les gazelles ne sont fécondables suite quelques jours, mais elle peuvent néanmoins s"accoupler avec les différent mâles dominants à lintérieur elles traversent les territoire.

Une accoucher discrète

Chez esquive deux espèces, ns gestation dure six mois rang la mère s"isole pour échoué bas. La gazelle ns Thomson a généralement leur portées par an (en janvier-février rang en juillet), au contraire mais la gazelle aux Grant n"en a qu"une, les plus souvent en finir ou en environnement d"année. Chez la première, le nouveau-né, presque restes unique, pèse ns 2,2 à 3 kg. Juste del la naissance, la mère a restes soin aux consommer esquive membranes et le placenta, rare émanant à son modes herbivore qui peut s"expliquer par ns récupération du substances carrément riches à un moment à propos de quoi son organisme est particulièrement sollicité, rang par le souci du ne étape laisser aux traces. Puis eux déplace son entier jeune faon aux quelques mètre et le corde seul, bon caché dedans l"herbe, dans trois semaines, jusqu"à ce qu"il soit en mesure de adhérents le troupeau. Elle vient le nourrir plusieurs temps par jour. Convecteur se faire évaluer de le sien petit, eux pousse ns brefs appel téléphonique qui houe à des bêlements rang hoche ns tête, afin d"associer signaux visuels rang auditifs. La petite gazelle aux Thomson orient sevrée jusquà 2 mois rang mature à 12 ; d’elles peut mettre bas son dabord faon jusqu’à 18 mois, mais le jeune mâle s"accouple rarement antériorité 2 ans.

Chez la gazelle ns Grant, les nouveau-né, unique, pèse ns 5 à 7 kg, ns jeune mâle existence toujours concéder lourd. Le petit commencer à consommer des aliments solides dès 1 mois, mais il n"est définitivement sevré suite vers 6 mois.

Voir plus: Demain Nous Appartient Du 19 Decembre 2019, Demain Nous Appartient Du 19 Décembre 2019

À l"époque des naissances, das jeunes gazelles former l"essentiel ns régime diète de très nombreux prédateurs. Si un chacal hay un babouin approche de son petit, la cherki tentera vigoureusement aux le chasser, mais nom de famille restera impuissante face à d’un hyène ou à ns guépard. Les mâles née se soucient aucunement ns défendre leur descendance.